[Feed #3] Data scientists, IKEA heat map, GDEM Aster, MapQuest Elevation Service, Spatial models of Peace, GeoKettle, and other things

Harold Fisk’s map of Mississippi River flooding over time, made in 1944

Here’s a collection of articles I found on the net arranged by topics from the more general to the more technical.  
Articles in French are listed afterwards.

HUMOUR

– Big Brother is watching you
http://gidivigo.com/maps/

– What your favorite map projection says about you
http://imgs.xkcd.com/comics/map_projections.png

RISE OF DATA SCIENCE

– The Economist on the explosion of Data
http://www.economist.com/node/15579717
http://www.economist.com/node/15557443?story_id=15557443

– Barack Obama’s looking for Data scientists with preferred skill in R language
http://rdatamining.wordpress.com/2011/09/27/obama-recruiting-analysts-and-r-is-one-preferred-skill/

– Job trends for different keywords: “big data”, “statistician”, “data scientist”, “R statistician”, and R “data scientist”. Maybe R is worth learning if you’re looking for a job.
http://blog.revolutionanalytics.com/2011/07/growth-in-data-related-jobs.html

– About building a data science team
http://radar.oreilly.com/2011/09/building-data-science-teams.html
http://flowingdata.com/2009/06/04/rise-of-the-data-scientist/
http://www.drewconway.com/zia/?p=2378

INFORMATION GRAPHICS

– When mapping meets art
http://casualdata.com/senseofpatterns/
http://www.fastcodesign.com/1665126/gorgeous-vintage-floodplain-maps-that-look-like-modern-art

– More traditionnal maps of volcanoes’ geology, but very pretty
http://www.wired.com/wiredscience/2011/11/geological-maps-of-volcanoes/

– IKEA heat map
http://infosthetics.com/archives/2011/09/a_visual_analysis_of_how_people_shop_in_ikea.html

– A realistic Manhattan map model
http://www.visualnews.com/2011/09/24/the-heaviest-map-ever-mini-manhattan-made-of-marble/
I think this creation can be connected to this project that makes people whose heritage is threatened participate around 3D model
[fr] http://www.slideshare.net/geoseminaire2011/notre-fort-notre-dignit-maquette-3d-et-revendication-territoriale?from=ss_embed

– Okay, my blog is mostly spatial but one must admit representing data on a map is not always the best solution
http://www.ericson.net/content/2011/10/when-maps-shouldnt-be-maps/

– About animated geospatial data
http://radar.oreilly.com/2011/10/animated-geo-data.html

– Unusual cartograms. I prefer these ones because geometries are not altered. I think I’ll write an article on achieving a similar result in R.
http://indiemaps.com/blog/2009/10/classed-cartograms/
http://indiemaps.com/blog/2008/12/noncontiguous-area-cartograms/

– An interesting statistical representation. I think I’ll give it a try with R using spdep package. I’ll publish the solution in a future post
http://www.fastcodesign.com/1665327/infographic-if-7-billion-people-lived-in-one-city-how-big-would-it-be

– Metadata is almost always literal. Could we use a new term MetaMap, which would be metadata of a map synthetized as a map (Ouch, I have an headache…)
http://oegeo.wordpress.com/2011/11/13/openstreetmap-data-temperature-how-it-was-done-and-do-it-yourself/

– Crime rates as topographic maps: why not?
http://weburbanist.com/2010/09/17/criminal-contours-crime-rates-as-topographic-maps/

– Jack Kerouac Litteracy as wonderful information graphics
 http://infosthetics.com/archives/2008/04/literary_organisms_jack_kerouac.html

– A website to understand maths by Apple designer Bret Victor. After all, designing information or whatever is all about making things simpler and accessible, isn’t it?
http://worrydream.com/KillMath/

AVAILABLE DATA

– Tutorials and guidelines on how to participate to Open Street Map with this website
http://www.learnosm.org/

– Open Public Transportation Maps:
http://wiki.openstreetmap.org/wiki/Openptmap

– R and OpenStreetMap
http://www.r-bloggers.com/visualizing-gis-data-with-r-and-open-street-map/

– I’ll soon publish a post comparing the newly available Digital Elevation Model GDEM ASTER and the Digital Terrain Model from the French National Geographic Institute using R
http://slashgeo.org/2011/10/26/ASTER-Global-DEM-GDEM-Version-2-Released-Significant-Updates

ABOUT MAKING MAPS

– Several techniques on making maps using free tools
http://flowingdata.com/2009/11/12/how-to-make-a-us-county-thematic-map-using-free-tools/

– Making maps with R
http://gislounge.com/making-maps-with-r/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+gislounge+%28GIS+Lounge%29

– Another one on the same subject
http://www.nceas.ucsb.edu/scicomp/usecases/CreateMapsWithRGraphics

AROUND WEBSERVICES 

– A webservice search engine, for example with keyword “geographic”
http://webservices.seekda.com/search?q=geographic

– Using MapQuest Elevation Service inside a  script:
http://lin-ear-th-inking.blogspot.com/2011/10/using-web-service-for-elevation-from.html

– Always about MapQuest: no preset limit on Free Map API Transactions:
http://devblog.mapquest.com/2011/11/17/no-preset-limit-on-free-map-api-transactions/

– Always about web API services, here is a tutorial on how to map research hot spots using Google Maps API with R

http://spatial-analyst.net/wiki/index.php?title=Mapping_research_hot-spots

SPATIAL DATA ANALYSIS 



– Using LIDAR in archaeology.
http://blog.lidarnews.com/lidar-and-landscape-archaeology?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+InTheScan+%28LiDAR+News%29&utm_content=Netvibes

– A nice resource if you wish to dig into spatial stats
http://geography.uoregon.edu/geogr/topics/index.html

– Spatial stats and models could help predict social violence and harmony. A study made for Switzerland.
http://www.wired.com/wiredscience/2011/10/peace-boundaries/

SOFTWARES 


– workshops on developing OGC compliant web apps
http://workshops.opengeo.org/geoext/

– GRASS in the cloud
http://www.slideshare.net/lucadelu/grass-cloud

– Some PostGIS 2.0 cheat sheets. The main new functionalities of PostGIS are native raster support and topology functions.
http://www.bostongis.com/blog/index.php?/archives/179-PostGIS-2.0-Cheat-sheets-in-the-works.html

– On my blog, you’ll find some resources about the spatial ETL Talend – Spatial Data Integrator. Here are some keynotes of another tool: Pentaho Based ETL GeoKettle from Spatialytics
http://www.spatialytics.org/geomondrian/foss4g-2011-presentation-%E2%80%9Cbuilding-professional-geo-analytical-dashboards-reports-and-apps-with-geobiext%E2%80%9D-now-online/
http://www.spatialytics.org/geokettle/foss4g-2011-presentation-geokettle-the-open-source-spatial-etl-tool-overview-new-features-and-roadmap-now-online/

[FR]ENCH ARTICLES

– Très bon article sur les bonnes pratiques et astuces pour l’administration et l’exploitation d’une base de données PostgreSQL / PostGis

http://www.portailsig.org/content/postgresql-postgis-bonnes-pratiques-et-astuces

– Je cherchais depuis longtemps un article  efficace, progressif et pédagogique sur les expressions régulières. Je l’ai trouvé.
http://www.portailsig.org/content/la-recherche-d-elements-par-expressions-regulieres-rationnelles-regular-expression-preambule 

– Toujours un article de Martin Laloux, la procédure pour télécharger les dalles du modèle numérique d’élévation GDEM ASTER
http://www.forumsig.org/showthread.php?t=32548

– Un document technique du Centre d’études sur les Réseaux, les Transports, l’Urbanisme et les constructions publiques sur la constitution et l’exploitation de données agrégées à la maille
“Raster or Vector, that is the question”
http://georezo.net/blog/sigurba/2011/11/01/eloge-de-la-maille/ 

Un guide de 260 pages sur les solutions opensource (300 solutions référencées) édité par la société Smile. N’hésitez pas à jeter un coup d’oeil à leurs livres blancs, notamment celui sur l’ergonomie de sites internets et le décisionnel opensource

http://www.smile.fr/Livres-blancs/Culture-du-web/Guide-de-l-open-source

– Un article intéressant sur l’infonuagique (Cloud Computing en anglais)
http://georezo.net/blog/geointerop/2011/11/15/cloud-computing-un-nouveau-defi-pour-la-geomatique/

– Saviez-vous que des Web Processing Services sur la BDCartage étaient disponibles? Plus d’infos ici:
http://geotraitements.eaufrance.fr/spip.php?rubrique40

– J’avais rédigé auparavant un document concernant une méthode d’analyse de l’évolution de la tâche urbaine.
Si ce sujet vous intéresse, ce document sur le modèle SpaCelle vous intéressera sans doute.
http://www.cairn.info/revue-espace-geographique-2003-4-page-357.htm

[fr] Journée QGIS – OSGEO 2011

Il y a une semaine, le MEDDTL a abrité sous son Arche la journée OSGEO 2011 consacrée à l’outil Quantum GIS.
Cet évènement a une teneur symbolique puisqu’il témoigne de l’intérêt que portent les Ministères de l’Ecologie (MEDDTL) ainsi que de l’Agriculture (MAAPRAT) pour le logiciel libre en géomatique
Il s’agit probablement de la journée OSGEO qui a compté le plus d’agents du Ministère.

Vous trouverez ici un petit compte-rendu de la réunion. Il se peut qu’il comporte des erreurs ou des lacunes, donc n’hésitez pas à consulter en complément l’article de René-Luc sur la journée.

QGIS et PNR du Ballon des Vosges: QGIS en tant que serveur cartographique, Alizé Géomatique, société 3Liz

En discutant avec des géomaticiens lors de la réunion, je me suis rendu compte que la plupart ignoraient l’existence du serveur cartographique pourtant intégré depuis la version 1.6 “Copiapo” de QGIS. Il est vrai que la frontière entre logiciel de bureau et serveur n’est alors plus très nette et la présence du serveur au sein de QGIS est plutôt discrète.

Dans le cadre du PNR du Ballon des Vosges, il y avait besoin de mettre à disposition du public des cartes de qualité adoptant une sémiologie graphique bien précise.

Pour cela, la solution QGIS a très vite été envisagée. En effet, malgré des performances WMS assez faibles qui le placent derrière Mapserver et Geoserver, la puissance de QGIS en tant que serveur cartographique se situe plutôt au niveau de la conception des cartes car celle-ci s’effectue directement au sein de l’interface de QGIS avec l’application rapide d’une symbologie poussée.

Le projet .qgs devient alors l’équivalent du mapfile de Mapserver et sert alors à la fois pour une exploitation des données bureau et pour une diffusion internet. Il facilite en outre la construction de la carte finale en concertation avec l’équipe chargée de la conception graphique.

La société 3Liz a créé un plugin de synchronisation des données par FTP appelé Lizmap plugin et a conçu une interface web cliente basée notamment sur OpenLayers pour la consultation dynamique de la charte du Parc.

L’architecture de QGIS en tant que serveur cartographique a donc permis de confier la conception cartographique à une équipe sans nécessiter d’elle de connaissance géomatique particulière en terme de programmation ou d’administration de serveur cartographique. Le développement, lui, s’est concentré autour d’un plugin QGIS et de l’interface web cliente.

Ce projet montre le potentiel de QGIS comme plate-forme de diffusion cartographique sur un projet stratégique devant obéir à une charte cartographique bien particulière, ainsi que la combinaison, sur un projet unique, de savoir-faires multiples d’une société de SSLL spécialisée dans le domaine de la géomatique.

Le plugin LizMap devrait être diffusé au grand public, peut-être sous une version allégée.


Le PNR des Ballons des Vosges
http://www.parc-ballons-vosges.fr/

Configurer un serveur carto QGIS:
http://www.qgis.org/wiki/QGIS_Server_Tutorial

QGIS Web client:
http://www.forumsig.org/showthread.php?t=32190
https://github.com/qgis/qgis-web-client

Comparaison de performances de serveurs WMS:
http://www.slideshare.net/gatewaygeomatics.com/wms-performance-shootout-2011

Symbologie avancée:
http://linfiniti.com/2010/12/video-tutorial-1-creating-a-custom-railway-style/ 
http://www.sourcepole.com/svg-symbols-in-qgis-with-modifiable-colors

mini-SIG Edugeo QGIS, CampToCamp et Ministère de l’Education Nationale

Dans le domaine de l’enseignement, le projet de mini-SIG edugeo, nous a ensuite été présenté.

L’objectif de l’application était de fournir au milieu enseignant un moyen d’accéder facilement à un patrimoine de données à la fois géographiques et historiques, afin de servir de support à l’exploration du territoire ainsi qu’à son questionnement.

Le projet comporte selon moi deux composantes principales:

– La première, la plus fondamentale, concerne les bases de données mobilisées, au-delà des données référentielles Géoportail. Sur certains secteurs, il est possible de reconstituer un historique du territoire, et ainsi d’observer son évolution, ce qui place le projet aux confluents de la Géographie et de l’Histoire.

– La deuxième concerne la partie développement de l’outil. Une première nécessité était de pouvoir rapatrier aisément les données du GéoPortail avec une gestion transparente des DRMs, ce qui a été effectué via un plugin QGIS en lieu et place de l’outil traditionnel Java de gestion de DRM téléchargeable sur le Géoportail. Surtout, QGIS a constitué l’outil ad-hoc pour la réalisation d’une interface simplifiée. A noter que l’utilisateur a le choix au lancement de l’application de choisir la version complète de l’application.

Des cas d’usage ont été passés en revue qui faisaient interagir les élèves autour d’ouvrages fictifs telle la localisation idéale d’une infrastructure linéaire sur la base d’orthophotographies. On imaginait une participation forte des élèves grâce à une façon ludique et dynamique d’appréhender le territoire.

Des opérations spatiales telles que l’établissement de zones tampon ont même été employées par les élèves afin de modéliser des zones de bruit, à croire que les bureaux d’études peuvent désormais utiliser les compétences de collégiens!

On voit dans cet exemple que QGIS peut se plier à des exigences fonctionnelles très diverses, des plus simples aux plus sophistiquées. Aussi, selon moi, il révèle la piste reliant la cartographie aux actions citoyennes, si bien illustrées par les démarches OpenStreetMap.

Alors, la cartographie sera-t-elle un outil obligé du citoyen de demain? Le mini-sig edugeo y contribue sans aucun doute.

QGIS mobile et serveur, CG62

La sphère géomatique est en ébullition concernant le portage de technologies sur les smartphones et autres tablettes: cas d’OpenLayers Mobile, GvSIG Mobile.

Comme chacun le sait, l’évolution des technologies fait que celles-ci parviennent à s’exécuter sur de minuscules terminaux très appréciés en situations de mobilité.

QGIS a pu être porté avec succès sur Android mais comme la vidéo le montrait, une refonte de l’interface sera nécessaire afin de pouvoir correctement l’utiliser.

Ce portage qui consistera à modeler l’interface afin qu’elles s’adaptent aux écrans de taille modeste nécessitera un développement au coeur du noyau de QGIS assez difficile, mais qui pourra s’appuyer sur des tentatives déjà réalisées de simplification telle que celle effectuée sur le mini SIG edugeo. Le support du multi-touch pour se déplacer, zoomer sera également intéressant à implémenter.

En tout cas, il s’agit là d’un chantier pris en compte avec beaucoup de considération par l’équipe de développement de QGIS.


http://www.qgis.org/wiki/QGIS_Mobile_GSoC_2011
http://www.bernawebdesign.ch/byteblog/2011/08/21/qgis-android-works-2/

QGIS Processing framework, C-S

Un premier module important à avoir intégré QGIS a été l’outil GRASS.

Puis d’autres composants ont été couplés à QGIS tel que
– R avec ManageR de Carson Farmer qui consiste en l’intégration d’une console R au sein de QGIS ou SDA4PP qui donne accès à des fonctions sophistiquées de statistiques spatiales.
– plus récemment SAGA et ORFEO ToolBox

SAGA possède selon moi pas mal de relations avec GRASS tandis qu’Orfeo Toolbox s’attaque, lui, à l’univers de l’analyse d’images satellitales: segmentation, correction atmosphérique, etc… Je pense qu’à ce titre, le couplage QGIS-OTB est tout à fait révolutionnaire.

Au-delà des fonctions nombreuses qui sont implémentées s’est posée la question d’une interface unifiée, harmonisée afin d’exécuter les processus SAGA et Orfeo Tool Box. Cette dernière, appelée Processing ToolBox, aurait pour objectif final de pouvoir chaîner indifféremment des traitements issus de modules SAGA ou OTB

Pour aller plus loin, la question d’une modélisation de la chaîne de traitement par le biais d’une interface de conception graphique basée sur Vistrails où l’on piocherait les fonctions a été abordée. Cela m’a d’ailleurs mis la puce à l’oreille quant à la tentation de QGIS de devenir un ETL spatial, en-deçà d’un logiciel SIG, de statistiques, ou de serveur cartographique comme cela été vu précédemment.

Enfin, ce que l’on observe est une crédibilité accrue de Quantum GIS qui parvient à gagner la confiance de modules ambitieux à tel point que l’intégration de ces derniers à la visionneuse initiale PostGIS semble être un gage de qualité.

QGIS devient de plus en plus une sorte de glue qui rassemble, fédère et consolide autour de son noyau des projets prestigieux du libre issus de domaines très variés, ce qui lui assure de fait une assise stratégique de plus en plus solide.


http://wiki.orfeo-toolbox.org/index.php/Quantum_GIS_plugins
http://2010.foss4g.org/presentations/3655.pdf

QGIS MEDDTL MAAPRAT

Le Ministère de l’Ecologie porte une attention grandissante au logiciel Quantum GIS au point de s’en servir afin de rationnaliser son parc de licenses MapInfo.

Il souhaite pour l’instant le positionner entre l’interface de consultation cartographique web Descartes et l’outil de production de données historique MapInfo, en tant qu’exploratrice de patrimoines de données.

Les fonctions d’analyse ont été abordées via l’extension QSpatialite, dont l’ergonomie fait penser à celle de Sélection SQL de MapInfo. A ce titre, un document technique a été réalisé par Alain Ferraton, détaillant un mode opératoire pour analyser un ensemble de données MapInfo après les avoir importées dans Spatialite.

Au-delà des documents techniques, des guides de migration et des tutoriels, le MEDDTL compte aussi quelques développeurs de plugins qui ont agrémenté le dépôt du Miçnistère d’un total de 5 plugins. Ces derniers s’appuient sur l’infrastructure spécifique du MEDDTL afin de faciliter l’exploration du pool de données.

La réflexion concernant un financement du projet QGIS sur la base de crédits ministériels est en tout cas en cours. Le financement du projet, quelle que soit sa source, est un point sur lequel insistera d’ailleurs Paolo Cavallini tout au long de la journée :p

Financer QGIS, pourquoi et comment?, Société OSLANDIA

Il est important de soutenir le projet QGIS. Si vous l’aimez, il ne faut pas hésiter à contribuer, soit en développant, soit en mettant la main au porte-monnaie, aussi modeste soit le don.

Il existe plusieurs manières de soutenir QGIS, des plus simples aux plus compliquées. La société OSLandia a bien détaillé chaque type d’intervention avec ses avantages et inconvénients. 

La présentation réalisée par Vincent Picavet a permis de dégrossir un sujet que la plupart ne trouveraient pas tellement attrayant. Malgré cela, il est nécessaire de s’y intéresser si l’on aime QGIS et si l’on souhaite qu’il avance.


Pour plus de détails, n’hésitez pas à consulter l’article concernant la journée QGIS sur le blog de René-Luc

Organisation et évolution du projet QGIS, Paolo Cavallini

L’étiquetage conditionnel devrait faire son apparition dans la prochaine version de QGIS. Hors, il s’agissait là d’une attente fonctionnelle du MEDDTL.

Aussi, la simplification de l’interface rendue possible avec la 1.8 est-elle attendue avec impatience car elle conditionne l’adoption de n’importe quel outil pour des agents novices ayant des besoins ponctuels (Keep It Simple, Stupid)

QGIS passera directement de la version 1.8 à la version 2.0

La question de la 3D ne semble pas être au goût du jour pour la 2.0. Pourtant, on se souvient d’une initiative avortée et pourtant assez alléchante via une extension nommée OGRE3D. Plus récemment, la société sourcepole avait présenté une solution de globe 3D développée au cours de la QGIS hackfest in Wroclaw. Apparemment, on devra encore se contenter de la 3D avec nviz dans GRASS avant une intégration dans l’interface dans une version ultérieure. On voit pourtant apparaître la 3D ici comme sujet au Google Summer of Code 2011.

La 2.0 comprendra un refactoring complet du code. Je prie l’équipe QGIS OSGEO ainsi que les lecteurs de ce post de m’excuser de ne pas avoir noté scrupuleusement toutes les nombreuses évolutions de QGIS 2.0.

QGIS en archéologie

Une présentation a été réalisée montrant l’utilisation de QGIS en archéologie.

Il s’agissait de géoréférencer des plans de fouille organisés selon un carroyage. QGIS a permis de constituer une véritable base de données archéologiques et des choroplèthes ont permis de visualiser certaines statistiques relatives aux unités de prélèvement.

Les web-services du BRGM ont été exploités afin de recueillir des données géologiques relatives aux différentes sites.

Durant la présentation, je me suis rendu compte que QGIS était utilisé à une échelle très fine, à l’échelle d’un site archéologique. Je me suis alors dit que dans ce cadre, une extension telle que Cadtools pouvait être utile afin de dessiner avec précision la configuration hypothétique du site en des temps anciens.

Enfin, l’auteur de la présentation a montré des bugs amusants qu’il avait pu capturer dans le composeur d’impression, à savoir une déformation de la légende prenant la forme aléatoire de papillon, de sapin de Noël ou même…de Batman. De cette façon, il a fait remonter sur un ton humoristique certains bugs relatifs à un logiciel qu’il juge à présent indispensable.


Cas de géoréférencement dans le domaine de l’archéologie:
http://bitingwires.blogspot.com/2011/01/guide-helmert-two-point-transformation.html

blog SIG & URBA – article “A la découverte de l’archéogéographie”:
http://georezo.net/blog/sigurba/2011/10/25/a-la-decouverte-de-larcheogeographie/

D’Arcview3 vers QGIS dans une PME

Cette présentation a permis de démontrer la possibilité de migrer un parc conséquent de licenses propriétaires, en l’occurrence ArcView 3 vers un logiciel libre de géomatique dont le niveau fonctionnel était, selon les dires de l’intervenant, nettement supérieur aux licenses déjà installées.

L’intervention a été réalisée à la société Vectra. Chaque fonction utilisée auparavant par les employés sous l’ancien logiciel a trouvé son équivalent sous QGIS, ce qui a facilité le basculement.

L’opérateur de la migration a cependant éprouvé quelques difficultés à faire fonctionner un module qu’il aurait été très intéressant de valoriser, à savoir le plugin de Système de Référencement Linéaire

GPS en Direct et SDA4PP, Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne

De l’archéologie à la gestion d’infrastructures routières, on passe maintenant à la protection des végétaux au sein du Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne (hips!)

Ici, la localisation de plants présentant une certaine maladie (au nom sans doute barbare puisque je ne l’ai pas retenu) a été réalisée grâce au suivi GPS en direct intégré à QGIS.

Ensuite, les données ponctuelles ont fait l’objet d’une analyse statistique spatiale via le plugin SDA4PP (Spatial Data Analysis For Point Patterns). En l’occurrence, le calcul réalisé était celui permettant de déterminer le caractère spatial aléatoire ou non de la localisation de la maladie (G and F function), sans doute en préalable d’une analyse plus fine du phénomène afin de détecter un foyer potentiel de contamination.

Cet exemple d’utilisation est intéressant puisqu’il met en lumière l’utilisation d’un outil unique pour deux fonctions de niveau radicalement différent: d’un côté, le rassemblement de données terrain, de l’autre, leur analyse via des statistiques spatiales habituellement utilisées dans les milieux de la recherche, en l’occurrence en épidémiologie.

QGIS constitue ici à la fois un outil de collecte et de décision.


Suivi GSP en direct:
http://clubgeomatique.agorah.com/clubgeomatique/index.php/portail-membres/sig974bertrandbouteilles-menu/392-faire-un-lever-gps-avec-qgis.html

Au sujet de la notion de Complete Spatial Randomness:
http://en.wikipedia.org/wiki/Complete_spatial_randomness

spatstat::Gest function:
http://www.stat.ucl.ac.be/ISdidactique/Rhelp/library/spatstat/html/Gest.html

Plugin d’accès aux métadonnées MDLINK, UMR ADES du CNRS
On voit de plus en plus de plugins liés aux méta-données dans QGIS, parmi lesquels QGIS Metadata Editor ou bien l’extension Metatools
Cette présentation a introduit un plugin de méta-données sans lien avec les extensions pré-citées. Cette extension a nécessité un développement spécifique afin de s’appuyer sur un catalogue de données en ligne pré-existant.

Le principe de l’outil est de pouvoir facilement ouvrir les fiches de description issues de ce catalogue relatives aux couches chargées dans QGIS.

Atlas pompier OSM, Gaël Musquet ,président d’OSM France

Gaël Musquet a réalisé, de sa propre initiative, la cartographie des hydrants sur l’ensemble de la commune de Lambesc.

C’est sur la base d’un matériel que tout particulier peut se procurer (à condition d’un minimum d’investissement) qu’il a conduit cette campagne de cartographie, en concertation avec l’équipe de pompiers de sa commune.

Cette démarche rentre dans le cadre de la mobilisation d’outils de diffusion ainsi que de bases de données issues de la cartographie citoyenne. Elle s’inscrit dans la gestion de situations de crise. A ce propos, rappelons qu’Open Street Map a montré une grande efficacité dans la gestion de crises humanitaires comme celle en Haïti. Gaël est à ce titre un des co-fondateurs de CrisisCamp Paris

Il a enfin pu présenter un résultat d’exploitation de ces données mettant en évidence les habitations vulnérables localisées à plus de 200 m d’un hydrant. Le bâti utilisé pour se faire est celui du parcellaire dont l’import vectoriel dans OSM a été réalisé en grande partie sur l’ensemble du territoire français.

Cette intervention qui est du fait d’un seul homme est une démonstration, belle, et surtout efficace, du potentiel de la cartographie citoyenne, à la fois dans un objectif de collecte et dans un rôle d’information des acteurs concernés.

Les travaux d’un citoyen peuvent être utiles pour les quelque 8500 habitants de la commune de Lambesc. Alors, si on s’y mettait tous, quel serait le résultat?


OpenData:
http://ecrans.fr/OpenStreetMap-le-wiki-distribue,13069.html  
Cartographie 2.0 : le grand public, producteur de contenus et de savoirs géographiques avec le web 2.0 : http://cybergeo.revues.org/24710

OpenData et missions humanitaires:
http://www.grotius.fr/open-data-gestion-de-crise-et-action-humanitaire-le-%C2%AB-web-humanitaire-%C2%BB-est-deja-une-realite/
http://owni.fr/2011/08/28/un-corridor-humanitaire-de-donnees-ouvertes/

OSM et crise en Haïti:
http://www.3liz.com/blog/rldhont/index.php/2010/01/18/327-openstreetmap-et-haiti-la-force-d-une-communaute
http://www.ecrans.fr/Haiti-Mobilisation-autour-d-une,8961.html